top of page
couverture meurtre jp2.jpg

   Meutres au Pays des  Trois Frontières

 En vente sur ce site ​expédié avec dédicace (sur demande) en 72 heures

                                                    23 €  frais de port inclus 

                        Tarif pour Europe - Dom -Tom et  Afrique de   l'Ouest

                     paiement sécurisé paypal par carte bancaire  sur ce site

           ou transfert bancaire : FR76 3000 2070 3400 0011 6986 S35

       ou paiement par chèque : me contactez sur : korzecjean@gmail.com

                        disponible sur amazon  23 €  (frais de port compris):

                   consultez la page:  meurtres au pays des trois frontières

     Format Kindle : 9€99 application gratuite à télécharger sur la page Amazon

Luca Marconi, gère l’entreprise familiale à Sierck-les-Bains, créée par son père Giuseppe, immigré italien après la guerre. De ce petit garage situé à la frontière allemande, luxembourgeoise et belge, Luca va en faire une grande entreprise d’export de pneumatiques vers l’Afrique de l’Ouest, et principalement au Nigeria, le géant africain. Les affaires se portaient bien jusqu’à la crise du Covid, suivie de la guerre en Ukraine. Luca venait d’investir dans des nouveaux dépôts à Rettel, et avait acquis  un bel appartement à Thionville sur les bords de Moselle face à la gare, ainsi qu’une nouvelle voiture haut de gamme. Sa trésorerie était exsangue et il craignait le dépôt de bilan. Sa femme, qui dirige un grand vignoble familial à Remerschen, côté luxembourgeois, s’était séparée, ayant découvert la relation de son époux avec la pulpeuse et plantureuse russe Olga Ivanov, veuve, depuis peu, d’un riche banquier luxembourgeois, et elle deviendra sa collaboratrice. Lors de ses voyages au Nigeria il fit la connaissance d’une jeune beauté d’ébène, Jessica  Akiu, actrice en devenir à Nollywood, le puissant cinéma nigérian. Il succombera rapidement à ses charmes. C’est elle qui lui suggérera une petite combine pour se sortir d’affaires, via des amis, plus ou moins maffieux, de Lagos. Luca accepta le deal, n’ayant plus rien à perdre, et lui faisant une totale confiance. Bien que rompu aux transactions délicates, il ne maîtrise pas les arcanes sulfureux du pays, où dangers et mystères désorienteraient quiconque... Très vite il réalisera qu’il se trouve dans les mains de voyous  financiers en liaison peut-être avec la mafia nigériane de Marseille « Les bérets bleus » connus pour leur violence, ou un règlement de compte magie noire Vaudou. L’homme voit toute la structure de sa vie voler en éclats tout en remettant en question les certitudes acquises et ses projets professionnels et privés. Il vit dans la peur et la terreur, et devra trouver une solution. Mais tout va s’emballer très vite et de mal en pis. Des meurtres seront perpétrés à Rémich, Thionville et Lagos. Les polices judiciaires de ces pays vont être amenées à  collaborer pour essayer de dénouer ces affaires avec des pistes variées.

Jean Paul Korzec, qui a grandi en Moselle, a sillonné l'ensemble du continent africain, de l'Atlantique à l'Océan Indien pour de nombreux journaux et magazines et sa résidence pendant douze ans au Nigéria a fait de lui l'un des meilleurs connaisseurs du "géant incontournable de l'Afrique". Il nous livre, avec le présent récit, son quatrième ouvrage.

bottom of page